Qu’est ce que la fracture de la clavicule ?

La clavicule est un os reliant le sternum à l’omoplate. Il est très exposé aux traumatismes car situé juste sous la peau.  Il fait donc office de pare-choc lors d’une chute. Les fractures de clavicules sont donc fréquentes.

faire le diagnostic de la fracture de la clavicule

Clinique et radiologie

Celui-ci est facile a déterminer, car la douleur et  la déformation  visible sont caractéristiques, avec parfois un fragment qui « pointe » sous la peau. La radio simple est suffisante pour confirmer le diagnostic.

Le traitement de la fracture de la clavicule ?

Le traitement non chirurgical des fractures de clavicule

La consolidation spontanée survient d’autant plus facilement que le patient est jeune, non fumeur, que la fracture est simple et pas trop déplacée. Le traitement non chirurgical consiste à encourager le maintien d’une position propice à la bonne consolidation de la clavicule: torse bombé et épaule rejetées en arrière.

Immobilisation par anneaux ou par écharpe simple

Le bandage en huit ou « anneaux » classique est le traitement le plus répandu. Il doit être porté souple, pas trop tendu. En effet il n’a pour fonction que de rappeler la position de maintien. Mais même très tendu il n’a pas la force mécanique de maintenir la bonne position. Par contre une tension excessive peut abîmer la peau, ou provoquer une compression vasculaire ou nerveuse dans l’aisselle. Il doit être retiré la nuit pour dormir à plat dos, et la journée pour la toilette. Il peut être remplacé par une simple écharpe à condition de garder la bonne position.
Il n’y a pas de différence entre les anneaux et l’écharpe simple en terme de résultats sur la consolidation. Le choix se fait donc sur la tolérance de l’une ou l’autre immobilisation. »

Écharpe simple - fracture de la clavicule

Chez le nourrisson ou jeunes enfants

Les anneaux sont inutiles, voire dangereux. Un simple bandage coude au corps fait l’affaire car chez les touts petits la fracture est stable en quelques jours.

Les suites du traitement

Au bout d’une dizaine de jours douleurs et craquements s’estompent peu à peu. Echarpe et anneaux peuvent être abandonnés au bout de 3 semaines. Même si le cal osseux est alors immature et invisible à la radio, il n’y a plus de risque de déplacement supplémentaire

Les radios de contrôle sont inutiles avant 1 mois chez l’enfant, et avant 3 mois chez l’adulte; En effet les fractures de clavicules se déplacent TOUJOURS, et leur consolidation se fait très lentement. Si cal osseux apparaît rapidement chez l’enfant, il est rarement présent avant 3 mois chez l’adulte

Le traitement chirurgical des fractures de clavicules

Il est pratiquement réservé à l’adulte

L’indication opératoire se discute en cas de fragment menaçant la peau, en cas de douleurs trop importantes, en cas de déplacement majeur, en cas de fracture très complexe, en cas d’exigence d’autonomie, etc…

L’intervention chirurgicale consiste à réunir les différents fragments à l’aide de plaques et vis spécifiques. Une fois immobilisée la fracture est beaucoup moins douloureuse et les gestes du quotidiens sont grandement facilités.

Mais cette chirurgie n’est pas sans inconvénients: la présence de vis dans le foyer consolidé rend la clavicule plus fragile et nécessite une 2eme opération chez les sportifs exposés. Après l’ablation du matériel la clavicule est encore plus fragile pendant près d’un an (le temps que les trous de vis se bouchent)

Déroulement de l'opération

L’ostéosynthèse

Elle consiste à réunir les fragments à l’aide d’une plaque métallique (du titane le plus souvent) et de vis. L’opération se déroule sous anesthésie générale, parfois en ambulatoire mais le plus souvent avec une nuit post opératoire passée à la clinique.

La cicatrice

Celle-ci est longue et parfois inesthétique, notamment chez les femmes. Là encore il faut bien réfléchir aux différents aspects avant de choisir le traitement chirurgical.

Cas particulier

Ce sont les fractures du 1/4 externe de la clavicule : des fractures complexes qui impliquent en plus de lésions des ligaments coraco-claviculaires. Elle nécessitent des techniques particulières comme les plaques à crochet.

les soins post-opératoire

Une immobilisation du bras

Le bras est immobilisé par une simple écharpe.
Dès sa sortie, le patient peut réaliser tous les gestes de la vie quotidienne. Le travail manuel lourd ou répétitif est déconseillé pendant 6 semaines.
La reprise d’un travail de bureau ou d’un travail manuel de précision, la conduite automobile sont possibles après 3 semaines environ.

Les risques de l’intervention

Quelque soit le traitement choisi (chirurgical ou non) certaines complications peuvent survenir

La Pseudarthrose

Outre l’enraidissement et l’algoneurodystrophie, c’est surtout la pseudarthrose que l’on craint. 
La Pseudarthrose est  la non-consolidation du foyer de fracture affirmée après 4 mois. La fracture n’arrive pas à consolider. Il se forme entre les fragments un tissu fibreux de mauvaise qualité qui ne parvient pas à s’ossifier. Il persiste une micro mobilité dans le foyer de fracture qui engendre la persistance de douleurs.
Si cette pseudarthrose est gênante, une intervention est nécessaire pour faire consolider la clavicule : traitement chirurgical comme cité plus haut qui peut être associé à une greffe osseuse prélevée à la crête iliaque (partie saillante de l’os du bassin.)
L’obtention de la consolidation n’est pas garantie par cette intervention, surtout chez les fumeurs dont le risque de non-consolidation est 4 à 10 fois supérieur au non fumeur.

D’autres complications sont spécifiques au traitement chirurgical :

  • Complications liées à une anesthésie générale
  • Infection
  • Complications vasculaires et neurologiques: rares; sous la clavicule passent l’artère et la veine sous clavière, ainsi que les nerfs à destination du bras et de la main.
  • Déplacement secondaire : la plaque, les vis, la fracture se déplacent en raison d’un nouveau choc, d’une sollicitation excessive du bras, d’un os trop fragile.
  • Cicatrice inesthétique.

Le pronostic du traitement chirurgical

Quelques points pour vous aider dans votre organisation

Voici quelques points afin de vous aider au mieux dans votre choix et votre organisation personnelle

  • Durée de l’hospitalisation : le traitement orthopédique : 0 jours, le traitement chirurgical : 1 a 3 jours.
  • Durée des douleurs : le traitement orthopédique : 3 semaines, le traitement chirurgical : 3 jours (variable).
  • Conduire : pas avant 3 semaines.
  • Reprendre un travail de bureau ou manuel léger : temps variable : 2 à 4 semaines. Pour le travail manuel lourd : 6 à 8 semaines.
  • Consolidation de la fracture : il est de 2  semaines chez le nourrisson, à plus de 6 mois chez le senior.
  • Reprise du sport : pas avant 3 mois.
  • Les suites du traitement : vous pouvez estimer la durée de consolidation en fonction de votre âge et du type de fracture.

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Prenez rendez-vous avec l'un de nos chirurgiens de la main