Qu’est ce que la luxation de l'épaule ?

La luxation de l’épaule ou luxation scapulo-humérale est une perte de contact entre les surfaces articulaires de la tête humérale et de la glène de l’omoplate. En général, la tête humérale, suite à un traumatisme, se déplace en avant de l’omoplate. On parle alors de luxation antéro interne.

Les ligaments antérieurs qui stabilisent normalement l’articulation sont souvent abîmés lors de cette luxation ; parfois le rebord antéro inférieur de la glène se fracture.

Elle survient le plus souvent chez un patient jeune mais est possible à tout âge.

faire le diagnostic d'une luxation d'épaule

Examen clinique:

Si l’épaule est dénudée, on peut constater une perte de l’arrondi de l’épaule.

Radiographie

Une simple radiographie de face permettra d ‘affirmer le diagnostic et d ‘éliminer une fracture de le tête humérale ou une disjonction acromio-claviculaire qui se présentent au départ de la même façon.

Elle montrera parfois des traces du passage en force de la tête humérale au travers  de la paroi antérieure de l’articulation:

  • Une petite fracture du rebord antéro-inférieur de la glène de l’omoplate, comme un « nez de marche d’escalier cassé »
  • une encoche sur la tête humérale, provoquée par l’impaction du bord inférieur de l’omoplate dans la tête (encoche de Malgaigne ou lésion de Hill Sachs)

Le traitement de la luxation d'épaule

La réduction

L’épaule luxée doit être rapidement « réduite ». Parfois la réduction est spontanée, en quelques minutes. Plus souvent la réduction nécessite l’intervention d’un médecin, et parfois d’une anesthésie générale.

Elle sera suivie d’une immobilisation d’autant plus importante que le sujet est jeune et qu’il s’agit de la première luxation. Une immobilisation en rotation externe sur une attelle spéciale peut réduire le risque de récidive.

Écharpe - Luxation de l'épaule - camsup

Schématiquement, on immobilisera:

  • au moins pendant 4 semaines un patient de 20 ans se luxant pour la 1ere fois, avec l’espoir de faire cicatriser les ligaments antérieurs
  • pas plus de 10 jours un patient de plus de 50 ans car il existe un risque de raideur de l’articulation (capsulite rétractile) important et peu de risque de récidive de la luxation

Les complications d'une luxation d'épaule

Complications neurologiques

  • Dues à l’étirement des nerfs lors du traumatisme ; donc plus fréquent et grave lors des traumatismes à haute énergie type accident de moto. Le nerf circonflexe ou axillaire est le plus souvent atteint. Son atteinte se manifeste par une anesthésie de la face externe de l’épaule et une faiblesse voire paralysie du muscle deltoïde.
    Dans les traumatismes très violents, tous les nerfs peuvent être atteints, entraînant une paralysie complète de la main (paralysie du plexus brachial)

Complications vasculaires

  • Dues à l’atteinte de l’artère axillaire qui amène le sang au membre supérieur. Particulièrement grave mais heureusement rare.

L’instabilité chronique

  • Les luxations se répètent, de plus en plus rapprochées et lors de mouvements de plus en plus anodins.
    • Le risque est d’autant plus élevé que le patient est jeune ; environ 80 % à l ‘âge de 18 ans.

Épaule douloureuse par instabilité

  • Il n’y a pas de réelles nouvelles luxations, mais l’épaule n’est pas « sûre », certains gestes deviennent impossibles du fait d’une appréhension, comme jeter un caillou.

Traitement de l'instabilité chronique

Traitement médical :

Une rééducation en recentrage pourra être tentée. Les chances de succès sont limitées. Parmi différentes techniques, on peut retenir le renforcement des rotateurs de l’épaule et le stretching de la capsule postérieure.

Si l’instabilité persiste, devient gênante , conduit à arrêter certains sports, il faudra envisager le traitement chirugical.

Traitement Chirurgical :

L’intervention la plus courante consiste a visser une cale osseuse en avant de l’articulation pour « contrer » l’excursion de la tête humérale. C’est l’intervention de Latarjet.

Plus rarement une réparation capsulo ligamentaire isolée peut être proposée. c’est l’intervention de Bankart.

Déroulement de l'opération

Anesthésie générale

Cette intervention se pratique sous anesthésie générale, en arthroscopie ou à ciel ouvert. Une a deux nuits d’hospitalisation sont habituelles.

Les soins post-opératoire

Le lendemain de l’intervention, l’immobilisation est réduite à une simple écharpe. Les petits gestes de la vie quotidienne sont  autorisés : écrire, taper sur un clavier, faire sa toilette.

La rééducation est débutée dès que possible, en prenant des précautions: il faut laisser le temps aux ligaments de cicatriser ou à la butée de fusionner et cela prendra 3 à 4 mois.

La conduite sera autorisée après 4 à 6 semaines.

Les sports de contact sont interdits 12 semaines.

Des douleurs modérées peuvent persister pendant plusieurs mois voire définitivement. Dans le cas de l’intervention de Latarjet, il faut comprendre que la tête humérale ne pourra plus se luxer mais qu’elle continuera a se déplacer sur la berge antérieure de l’articulation, contribuant à l’apparition d’une arthrose plus tard.

Une limitation des mouvements du côté de l’épaule opérée peut exister (l’épaule va « moins loin » en arrière, en haut, sur le côté. Cela protège d’une nouvelle luxation mais peut se révéler gênant pour certains sports.

Les complications

Infection post-opératoire

Même si le risque est très faible, il existe. Plus cette complication est détectée précocément, plus l’évolution sera rapidement favorable après un lavage et une antibiothèrapie. Recontactez votre chirurgien en cas d’évolution anormale, d’écoulement ou de rougeur cicatricielle, de fièvre.

Lésions neurologiques

Depuis les simples « fourmis » dans les doigts régressant en quelques jours jusqu’à la section complète d’un nerf, rarissime.

Non consolidation ou pseudarthrose de la butée

La fusion de la butée à la face antérieure de la glène ne se fait pas ou pas complètement. Bien supporté si n’entraine pas d’instabilité de l’épaule. Si cette pseudarthrose est douloureuse ou si les luxations se reproduisent, il faudra envisager une nouvelle intervention. Cette pseudarthrose est favorisée par le tabagisme, une sollicitation trop précoce de la butée, l’âge.

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Prenez rendez-vous avec l'un de nos chirurgiens de la main